Cézac : du théâtre avec Ionesco pour aider à sauver l’église

La commune termine un important programme de restauration de l’église Saint-Clément.
MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

L’église de St Clément est inscrite sur la liste complémentaire des bâtiments de France depuis le 19 mars 1921. Elle fait partie des églises romanes remarquables du Quercy Blanc, et elle a appartenu au poète Clément Marot (1496-1544) « qui y fit grand déboursement » ! Des vers de clément Marot sont gravés sur la cloche « j’ai ma langue pendue au milieu de mon corps, j’appelle les vivants et sonne pour les morts ». Elle attire chaque année de nombreux touristes qui admirent cet édifice qui méritait une restauration de qualité pour la préserver de l’outrage du temps. Elle fait l’objet d’un vaste programme de rénovation tant à l’extérieur qu’à l’intérieur grâce au soutien des services de l’État (la DRAC), de la région, du département et de la commune.

Le plus gros des travaux a été fait

Un premier programme vient juste de se terminer, en ce qui concerne l’extérieur : restauration du bâti, nettoyage du toit, pose de gouttières. Et pour l’intérieur il a été fait : la réfection des enduits, la découverte de peintures probablement du XVIIe siècle (mises à jour et conservées), la mise en lumière à l’intérieur de l’édifice.Le coût de cette première tranche est de 130 000 euros HT. Le financement se répartit entre : l’État 25 % 32 450 euros, la région 20 % 25 955 euros,  le département 20 % 25 955 euros, le reste sur les fonds propres de la commune.

Sauver le mobilier

Un deuxième volet est en cours. Il concerne la restauration du mobilier qui vient d’être inscrit sur la liste du mobilier de France (un tabernacle et le dessus des fonds baptismaux. Coût de l’opération : 7 535 euros HT. Le financement : l’État 25 % 1 884 euros la Région et le département 20 % chacun soit 1 507 euros X 2).Un troisième volet concerne le reste du mobilier qui revêt un certain intérêt pour l’église et son histoire. Il s’agit de la réfection des vitraux, du chemin de croix, de la table de communion et de 2 tableaux particulièrement abîmés. L’estimation des travaux est de l’ordre de 16 000 euros TTC.

Théâtre de Ionesco « La leçon » @ M-F Plagès.

Une association pour perpétuer l’histoire…

Afin de faire face à cette éventuelle dépense complémentaire, mais en ayant aussi comme objectif de faire en sorte que les habitants de la commune ou d’ailleurs, soucieux de préserver ce patrimoine de qualité puissent s’investir dans la conservation de cette œuvre d’art, une association de sauvegarde du patrimoine de l’église de St Clément a été créée le 13 juin dernier.Déjà une trentaine d’adhérents qui a élu un conseil d’administration de 7 membres avec au bureau :

  • Président d’honneur : Jean Maheu, personnalité très connue à l’échelon national, et résident saisonnier à Cézac depuis de nombreuses années.
  • Président : Jean Paul Micouleau, homme de théâtre et de culture, amoureux et habitant de St Clément,
  • Secrétaire : Christine Potignon, professeur des écoles habitant juste à côté de St Clément
  • Trésorière : Anne Marie Pern, secrétaire de mairie et habitant à Boutiès.

Cézac : Jean-Claude Micouleau, président de l’associaition de sauvegarde de l’église Cette association a pour mission de valoriser ce patrimoine, de rechercher des dons pour achever la rénovation du mobilier, d’organiser des événements culturels pour assurer le rayonnement de cette église chargée d’histoire qui va bientôt fêter presque 1 000 ans d’existence !Profitez des vacances pour assister à une représentation théâtrale d’exception !Une première manifestation importante va avoir lieu le mercredi 13 août prochain à 21h salle du foyer rural à Cézac. Une pièce de théâtre (« la leçon » de Ionesco) sera interprétée par des acteurs de grande qualité et notamment Jean Paul Micouleau, qui l’a interprétée plus de 300 fois de par le monde (Turquie, Japon, Haïti, Tunisie…) toujours avec un très large succès. Entrée libre « au chapeau ».

M.-F. Plagès-Shestopalov

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.