Boisse et Cézac. « Lumière et couleurs » autour des moulins

 

La vie quercynoise n° 3781 du jeudi 3 juillet 2014

Pour la 17ème édition des journées du patrimoine de pays et des moulins (sur le thème « Lumière et couleurs ») les communes de Boisse et Cézac mettaient en lumière leurs moulins à vent et à eau avec toutes les conditions étaient réunies pour cette journée. Ci-dessous retrouver un bref historique du moulin de Lamothe à Cézac.

Moulin à vent de Boisse

À Boisse, pendant qu’une équipe préparait les ailes du moulin, devant un large auditoire, Mme Thérèse Rességuier-Lacalmontie expliquait comment et dans quelles conditions devaient être mise la voilure sur les ailes. Ce jour-là, le vent était bien présent et a permis de le faire tourner pour le plus grand bonheur des spectateurs.

Moulin à eau de Lamothe

Pour le moulin à eau de Lamothe, c’est M. Bernard Rességuier et M. Éric Rochis, descendant d’une lignée de meunier, qui assuraient la visite. L’origine du moulin remonterait en 1624, son aménagement hydraulique datant de cette époque n’a subi jusqu’à ce jour aucune restauration. Il possèdent deux puits et deux meules, mais à ce jour une seule meule tourne. Seul les puits on été refait, il y a 70 ans, avec les techniques et matériaux de l’époque. Pendant les années de sécheresse le moulin à eau tournait par intermittence. En l’an 8 après la révolution le moulin se dote d’un étage ce qui permet de créer un habitat. Il aurait appartenu au seigneur de Salignac (monastère de Granéjouls) après la révolution il n’est plus propriétaire et c’est la famille Contios qui en hérite. Depuis c’est la même lignée de meunier qui entretien ce patrimoine. Mais comment s’est fait la transaction entre Salignac et Contios personne ne le sait vraiment.

Quels sont les avantages d’un moulin à eau ? M. Rességuier explique que : « Faire fonctionner un moulin à eau est plus souple… le vent on subit… avec l’eau on module ». Sur la droite, à l’entrée du moulin, une gluterie permettait de préparer trois sortes de farine : une farine noble, une farine de son (pour les animaux), et une « repasse », sorte de farine intermédiaire entre gluten et son. Actuellement le moulin sert pour les besoins de la ferme, pour faire de la farine pour les animaux et quelquefois quand il est ouvert au public, il fabrique de la farine alimentaire. Le ruisseau qui alimente ce moulin est le Pestrin qui rejoint ensuite le Lendou.

Autant à Boisse qu’à Lamothe, les moulins étaient les stars de la journée. Ils ont suscité beaucoup d’intérêt et une foule de personnes étaient présents, attentifs, curieux sur ce beau patrimoine qui perdure.

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

  • Prochain calendrier des activités autour du moulin de Boisse :

– vendredi 15 août 2014 à 16 heures : mise au vent suivie de démonstration de mouture (s’il y a du vent) et visites commentées

– dimanche 17 août 2014 à 18 heures : concert en l’église de Sainte-Alauzie au profit des travaux au moulin de Boisse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.